PA-Webzine - V1

 Conformité aux normes W3C.

 Tous les styles sont déclinables en une infinité de thèmes.

 Disponibilité immédiate

 Plus d'informations ...




Style en cours : Style00
Retourner à la présentation du Pack Webzine
Khadafi plonge son nez dans les affaires nigéro-nigériennes
Libre opinion

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 215 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police

16 mars 2009- Du 12 au 15 mars, le colonel Kadhafi, Président en exercice de l'Union Africaine et Chef de l’Etat libyen était en visite au Niger.

Kadhafi a été très bien reçu. Il avait dans ces bagages, le dernier groupe des militaires qui étaient otages du MNJ, dans le nord du Niger. A son arrivée, comme au départ, Mamadou Tanja était à l’aéroport flanqué de tous les décideurs nigériens.

Pendant son séjour à Niamey, Tanja a même accepté d’aller vers Khadafi, dans les locaux du bureau populaire libyen dans la capitale nigérienne pour des entretiens.
Comme à ses habitudes lors de ses séjours à l’étranger, Khadafi est allé se promener en brousse, à bord de véhicules tout-terrain, hors des grands centres urbains. Les habitants voisins à son ambassade n’ont pu que constater son retour, dans la matinée du samedi. La poussière qui couvrait les 4X4 de son escorte indique que le Guide avait fait la piste.

Le même samedi, dans la soirée, le président Mamadou Tandja a offert, une grande soirée culturelle à l'honneur de son hôte et sa suite, en présence d’une bonne partie de la classe politique nigérienne. C’était dans les jardins du Palais de la Présidence nigérienne. Une soirée retransmise en direct par Télé Sahel, la télévision publique du Niger. Une soirée au cours de laquelle Khadafi a surpris, par une déclaration, les téléspectateurs et certainement le corps diplomatique présent au festin. En effet, le Guide libyen a déclaré qu’il ne s'est jamais senti comme un étranger au Niger au point où il a osé plonger le nez dans la polémique entre citoyens nigériens : le débat sur la possibilité ou non du maintient de Tanja au pouvoir à la fin de son second mandat, en décembre de cette année. Pour Khadafi, la volonté du peuple est au dessus de ce qui est couché sur des bouts de papier (la Constitution), donc si le peuple veut que Tanja reste encore au pouvoir, la Constitution peut être ignorée.

Comme il fallait s’y attendre, les acteurs de la société civile nigérienne qui sont farouchement pour le respect strict de la Constitution nigérienne sont montés au créneau, sur les antennes des radios et TV privées de Niamey, pour dire qu’on a rien demandé à Khadafi.

La classe politique qui compte des leaders à la conquête du pouvoir est restée bouche bée. Et là, les nigériens ont compris pourquoi. A la veille des élections au Niger, beaucoup d’entre eux débarquent à Tripoli pour avoir de quoi battre campagne. En échange de quoi ?
Khadafi ne s’est vraiment jamais senti comme un étranger au Niger
Bouba DIALLO

mercredi 18 mars 2009

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé.. Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Newsletter
Sondages
test 1
Réponse 1:
Réponse 2
Réponse 3
Réponse 4